L’epargne salariale : tout comprendre (financement, participation, intéressement, déblocage…)

L’épargne salariale est un dispositif que de nombreuses entreprises choisissent de mettre en place depuis quelques années. Cela représente une épargne collective pour leurs employés, dont ceux-ci pourront bénéficier de différentes façons en fonction de ce qui leur convient le mieux. Que faut-il savoir exactement sur ce dispositif ? Comment fonctionne-t-il ? Ou encore quels en sont les avantages ? Ce sont tant de questions auxquelles vous trouverez les réponses dans la suite de cet article.

C’est quoi l’épargne salariale ?

L’épargne salariale est tout simplement un dispositif proposé par certaines entreprises du secteur privé à leurs employés, afin de leur constituer une épargne collective. Pour l’employeur, ce système consiste à verser à chacun de ses salariés, une prime qui pourrait être assimilée à une épargne. Elle n’est pas prélevée du salaire brut du travailleur, ce qui signifie qu’elle représente un plus pour celui-ci. Il s’agit en quelques sortes d’une rémunération supplémentaire, qui présente de nombreux avantages, non seulement pour l’employer, mais aussi pour les travailleurs. Entre autres choses, il s’agit d’avantages sociaux et fiscaux. 

Aussi, grâce à cette épargne, l’entreprise du secteur privé donne à ses travailleurs, la possibilité de se constituer un capital non négligeable qui pourra leur servir à diverses occasions. Pour la plupart, c’est grâce à ce dispositif qu’ils ont la possibilité de réaliser des projets importants comme la prise en charge des études universitaires de leurs enfants, l’acquisition d’une maison, la préparation d’une retraite paisible, etc. En réalité, l’épargne salariale existe depuis déjà plusieurs années, et les entreprises peuvent y adhérer, mais pour ce faire elles doivent respecter certaines conditions. 

Par ailleurs, il est important de savoir que l’épargne salariale que les employeurs peuvent constituer pour leurs salariés, peut provenir de plusieurs sources.

Les sources d’approvisionnement de l’épargne salariale

 Parmi les sources d’approvisionnement les fréquentes dans une épargne salariale, nous pouvons citer :

L’intéressement

Il s’agit d’une prime qui se calcule en prenant en compte les conditions fixées par l’entreprise dans l’accord d’intéressement. On peut dire qu’elle est liée d’une certaine manière à la performance de l’entreprise. Cette prime est facultative.

L’intéressement dans la fonction publique, possible ?

Pour ce qui est de la fonction publique, l’état, les collectivités et les établissements publiques de santé (ou fonction publique hospitalière) peuvent avoir recours à l’intéressement collectif. C’est d’ailleurs dans le secteur de la santé, et plus précisément grâce au Plan Épargne Hospitalier, que l’intéressement est le plus avancé mais reste au stade de la réflexion. 

La participation 

Il s’agit aussi d’une prime, et celle-ci se calcule directement en fonction des bénéfices de l’entreprise. Contrairement à la première prime, la participation n’est pas facultative. Elle devient obligatoire pour toutes les entreprises qui emploient plus de 50 salariés. Elle peut s’ajouter au plan épargne entreprise s’il est disponible dans la compagnie en question.

L’abondement de l’employeur

Cette prime représente une participation financière que l’employeur peut verser, dans le but de compléter les versements effectués par les salariés de façon volontaire pour alimenter le Compte Épargne Temps ou les plans d’épargne salariale. Il peut s’agir du PEE ou du PERCO.

Les versements volontaires des salariés

il peut aussi arriver que dans certaines entreprises, les salariés s’entendent eux-mêmes pour effectuer des versements dans le but de se constituer une épargne collective. Ils déduisent donc une part de leur salaire pour investir dans les comptes d’épargne salariale de l’entreprise.

Comment fonctionne l’épargne salariale ?

La première chose à retenir ici, c’est que grâce à l’épargne salariale, les travailleurs et les dirigeants des Petites et Moyennes entreprises et des Très Petites entreprises, se constituent une bonne épargne financière. Le fonctionnement de cette épargne est assez simple, ce qui la rend accessible à un grand nombre d’entreprise. Le principe est le suivant : si des accords de participation ou d’intéressement existent dans l’entreprise, le travailleur reçoit des sommes qui en découlent directement. Ensuite, selon ce qui lui convient le mieux, ce travailleur pourra choisir de :

  • Placer ces sommes dans un Plan d’Epargne Entreprise (PEE), dans un plan d’épargne retraite autre que celui auquel il aurait souscrit lors de l’embauche, ou dans un Plan d’épargne retraite collectif (PERCO) avec ces collègues de travail. L’avantage lorsqu’il choisit cette option, c’est qu’il pourra bénéficier de ces sommes intégralement, car les montants placés dans ces plans ne sont pas imposables.
  • Conserver ces sommes. Si le travailleur choisi cette option, les montants perçus dans le cadre de ces primes seront imposables à l’impôt sur le revenu.

Le travailleur aura la possibilité d’ajouter plusieurs autres versements à ces plans d’épargne d’entreprise, que ce soit dans le PEE ou dans le PERCO. Ensuite, les sommes placées dans ces plans pourront être investies. Attention à ne pas vous tromper à ce niveau car elles ne sont pas investies sur des actions ou des obligations au hasard. Elles le sont plutôt sur des produits financiers qui sont spécialement dédiés à l’épargne salariale. Ils sont plus sûrs et présentent beaucoup moins de risques pour les travailleurs. 

Ainsi, les capitaux investis peuvent évoluer ou non, en fonction des marchés financiers. Une fois arrivée à l’échéance, lors de la sortie des capitaux, les gains obtenus sont exonérés d’impôts. Il faudra néanmoins faire face aux prélèvements sociaux. Il faut noter qu’il est possible de faire une sortie anticipée des capitaux. Lorsqu’elle est autorisée par la loi, vous bénéficiez des mêmes avantages que lors d’une sortie réalisée à l’échéance.

Par ailleurs, pour les placements effectués avec les PERCO ou le PER, vous pourrez avoir droit à une sortie sous une forme. Il s’agit de la rente viagère imposable dont vous pourrez bénéficier au moment de votre retraite. 

A quoi sert l’épargne salariale ?

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’épargne salariale peut être d’une grande utilité. En effet, elle représente un outil qui permet d’obtenir des revenus complémentaires. Elle permet aussi de bénéficier au même moment d’un cadre fiscal et social avantageux. Vous pourrez donc l’utiliser pour :

  • Vous protéger financièrement, puisqu’il s’agit d’une épargne supplémentaire 
  • Financer vos projets à court et moyen terme
  • Renforcer votre pouvoir d’achat
  • Compléter le montant de vos revenus au moment de la retraite.

Pour résumer, ce dispositif peut aider les travailleurs d’une entreprise à concrétiser plus facilement de nombreux projets importants.

Comment exploiter son épargne salariale ?

Vous avez la possibilité d’exploiter votre épargne salariale de différentes façons, en fonction de vos besoins spécifiques. 

Tout d’abord, si vous en avez besoin immédiatement, c’est-à-dire si vous vous retrouvez dans un besoin pressant d’argent, vous aurez la possibilité d’exploiter aussitôt vos primes. Toutefois, cette option n’est préconisée que dans le cas de l’absence d’une épargne de précaution. Il faut savoir en effet qu’en utilisant immédiatement vos primes, elles seront imposable au même titre que votre revenu. La base de calcul de vos impôts sera donc augmentée, et cela pourrait ne pas être vraiment bénéfique pour vous. Alors si vous en avez la possibilité, optez plutôt pour l’épargne. Vous pourrez ainsi profiter pleinement de tous les avantages que présente l’epargne salariale. Il s’agit entre autre d’une fiscalité allégée, de la réduction de frais de gestion, de bénéfices sur le long terme grâce aux placements sur le marché financier, etc.

Ensuite, il est aussi possible d’exploiter son épargne salariale pour réaliser ses projets à moyen ou long terme. En effet, si vous avez besoin d’un capital pour réaliser un projet dans les années à venir, vous pourrez compter sur ces primes pour commencer à le constituer dès maintenant. Vous pourrez donc faire le choix d’investir vos primes chaque année, afin d’augmenter votre capital et même le fructifier.

Enfin, si vous trouvez que vos impôts sont trop élevés, vous pourrez les réduire en plaçant vos primes dans un PERCO ou plutôt dans un PEE. Vous serez ainsi plus avantagé par rapport à ceux qui choisissent de percevoir directement leurs primes. Votre épargne sera exonérée d’impôt, et vous pourrez en bénéficier plus tard pour vos projets.

Le Plan d’Épargne Entreprise (PEE)

Le Plan d’Epargne Entreprise ou PEE est une solution d’épargne sur 5 ans, que vous pourrez utiliser pour le placement de votre épargne d’entreprise. C’est un placement à moyen terme, qui prend fin 5 ans après le début des versements. Toutefois, vous pourrez bénéficier de plusieurs possibilités de sorties anticipées, mais sous certaines conditions. Cette solution de placement peut être alimentée par :

  • La prime de participation du travailleur, en totalité ou seulement en partie
  • Le transfert d’un compte épargne personnel, vers un plan d’épargne salariale
  • La prime d’intéressement du travailleur, en totalité ou seulement en partie
  • Le versement complémentaire effectué par l’employeur, encore appelé l’abondement
  • Les versements volontaires complémentaires du travailleur. Ils peuvent se faire par carte bancaire, par des prélèvements périodique, etc.

Le Plan d’Épargne Retraite Collectif (PERCO)

Le PERCO est aussi une solution d’épargne que vous pourrez choisir pour préserver vos primes et en faire un capital important au bout de plusieurs années. Contrairement au PEE, ce placement se fait sur le long terme. C’est pour cette raison, que son échéance est fixée pour le moment du départ à la retraite du travailleur. Toutefois, vous aurez aussi la possibilité d’obtenir en cas de nécessité, une sortie anticipée, mais sous certaines conditions. 

En raison de ses caractéristiques, cette solution de placement est considérée comme un outil d’épargne efficace pour mieux préparer sa retraite. C’est une option très avantageuse, car le PERCO est le seul placement qui vous permet de récupérer votre placement à terme, sous la forme d’un capital défiscalisé.

Les avantages de l’épargne salariale

Parmi les avantages de l’épargne salariale, on peut citer les nombreux projets qu’elle peut vous aider à réaliser. Néanmoins, de manière plus concrète, l’épargne salariale offre deux principaux avantages que sont :

  • Les avantages fiscaux de l’épargne salariale

Comme nous l’avons souligné plus haut, les sommes déposées dans le cadre d’une épargne salariale, sont exonérées d’impôts sur les revenus.

  • L’abondement

Si vous choisissez de verser une somme sur votre épargne salariale, vous aurez la possibilité de bénéficier de l’abondement. C’est un complément que l’entreprise peut verser sur votre épargne, si le contrat le prévoit. Ce complément peut atteindre jusqu’à 300% de votre versement initial.

Comment débloquer son épargne salariale ?

L’epargne salariale versée sur le PEE se débloque automatiquement après un délai de 5 ans, et ce qui vous permet d’en profiter avec tous les avantages qui vont avec. L’épargne salariale sur le PERCO quant à elle, se débloque lors de votre départ à la retraite. Si vous souhaitez bénéficier de ces sommes avant l’échéance, vous pourrez demander un déblocage anticipé. Celui-ci vous sera accordé lors de certains évènements, heureux ou malheureux tels que le mariage, le divorce, une invalidité, un décès, une naissance, etc. Toutefois, pour avoir une chance d’obtenir une suite favorable à votre demande de déblocage, vous devez l’envoyer au maximum dans les 6 mois après l’événement en question.

Épargne entreprise ou assurance vie ?

Vaut-il mieux placer son argent sur son plan d’épargne d’entreprise ou sur un contrat d’assurance vie ? Si l’épargne salariale semble plus avantageuse sur la fiscalité des retraits et sur le niveau des frais, l’assurance vie l’emporte sur la disponibilité des fonds et sur la succession. Pour en savoir plus, lisez notre article complet sur le sujet.

PARTAGER